Ultra-book de sophiesceno

C’est à la lecture du texte que les images viennent. Je fais des croquis dans les marges, des enregistrements sonores, je prends des notes. C’est un travail personnel qui par la suite, devra servir le jeu et la mise en scène.

 

Trouver la forme, quelle qu'elle soit, qui permet de concrétiser un projet est un exercice que j'ai pratiqué pendant 15 ans pour l'industrie du jouet et que j'applique aujourd'hui au spectacle vivant. Je viens travailler pendant les répétitions avec ma valise à outils, j’apporte aussi des objets et des matières qui pourront m’être utiles. Les dessins sont traduits sous forme de prototypes provisoires de manière à les tester sur le plateau. Je les fais évoluer selon les besoins de la mise en scène avant de les finaliser en atelier.

 

Il est tentant de produire une belle image, une esthétique séduisante, mais la scénographie se pense autrement qu'en termes de « décors ». C’est une écriture à part entière.